14 décembre 2017

mystère ou magie!

 

         Winter Landscape 

nuits d'hiver envtantes

 

      un joli coucher de soleil avant que la nuit tombe!

 

snow by virvelsnurra

Noël, lumières du jardin

puisque c'est la saison de ces nuits si captivantes! profitons-en

diosesencuerposhumanos

  Magical. by Ирина Дубровская

 magnifiques nuits d’hiver, 

celles qui allument les étoiles pour éclairer ces paysages enchanteurs 

a-garota-de-capa-vermelha: Christmas night

As bruxas não diziam realmente o que usavam em seus “cozidos”, fervidos ou poções, para isso “codificavam” com outras palavras que fazia...

De la féerie, de l'enchantement, du mystère, de la poésie,

un cocktail nommé bonheur!

ℓσηgє∂єν¢ | Just another WordPress.com site | Página 23

 

-csendes éj-

 

Il suffit de fermer les yeux pour s'imaginer la beauté de ces nuits éclairées par la lune

Elmau (near Klais), Bavaria, Germany

Decora le feste con un meraviglioso albero di Natale! #Dalani #Natale #Baita #Neve www.facebook.com/dalani.it

Winter ice lanterns in star form. Find them on www.coolstuff.se or link below

xmas nightlight

 

DAN MAY "A CHARLIE BROWN CHRISTMAS" STD 18" x 24" edition of 225

 

de la douceur aussi!

c' est d'autant plus magique qu'on est vraiment dans la saison 

brrr!  vite rentrons nous réchauffer près de la cheminée...

► images =sources rebloguées

 

         Nuit de neige

                              Guy de Maupassant

La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d’un bois.

 

Plus de chansons dans l’air, sous nos pieds plus de chaumes.
L’hiver s’est abattu sur toute floraison ;
Des arbres dépouillés dressent à l’horizon
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.

 

La lune est large et pâle et semble se hâter.
On dirait qu’elle a froid dans le grand ciel austère.
De son morne regard elle parcourt la terre,
Et, voyant tout désert, s’empresse à nous quitter.

 

Et froids tombent sur nous les rayons qu’elle darde,
Fantastiques lueurs qu’elle s’en va semant ;
Et la neige s’éclaire au loin, sinistrement,
Aux étranges reflets de la clarté blafarde.

 

Oh ! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
Eux, n’ayant plus l’asile ombragé des berceaux,
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.

 

Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
Ils sont là, tout tremblants, sans rien qui les protège ;
De leur oeil inquiet ils regardent la neige,
Attendant jusqu’au jour la nuit qui ne vient pas.

_DSC0009

Posté par westieland-Beny à 07:54 - - Permalien [#]