04 octobre 2015

u peu de dérision et en poésie! sur une situation malheureusement bien réelle.....

MERCI mONSIEUR

FRANCiS CABREL

originaire de Lot-et-Garonne - Chanteur poète

vient de publier le tout nouveau clip d'une chanson

issue de son album sorti en avril dernier, "In extremis"

Francis Cabrel a choisi de se mettre en scène dans son clip

il nous rappelle l'Amérique du début du XXe siècle ainsi que son ambiance gangster.

  MERCI POUR CE TEXTE

Paroles   Dur comme fer

 

L’homme qui parlait disait je viens pour vous tondre 
J’étais déjà tondu j’allais pas répondre 

Tout ce qu’il nous promet depuis la tribune
On attendra que ça tombe de la lune
Il est soulevé par la grâce, il dit qu’il va changer nos vies
Sous les dorures des palaces on a juste peur qu’il oublie

L’homme qui parlait disait je vais les sécher
On était déjà sec on n’a pas bronché
Quand tout est déjà noir y a plus rien à craindre 
Chez nous y a que l’espoir qui reste à éteindre
Il a plein d’autres choses à faire y a tellement de miss météo
S’il pense à nous entre deux verres, ce sera aux horaires de bureau 

C’est clair comme de l’eau il jure dur comme fer
Partager le gros lot ça il en fait son affaire 
Ce sera l’eldorado, il a les 6 bons numéros plus le complémentaire 
L’homme qui parlait disait je ne pense qu’à vous
Je ne pense qu’à vous plumer je l’avoue
Le père noël Jésus toutes ces histoires vous y avez cru 
Vous pouvez bien me croire
D’un coup d’œil à sa secrétaire, il a demandé de l’écho 
Le même que pour dieu le père, ce gars-là connait son boulot

C’est clair comme de l’eau il jure dur comme fer
Partager le gros lot ça il en fait son affaire 
Ce sera l’eldorado, il a les 6 bons numéros plus le complémentaire 

Il jure dur comme fer
Ce sera l’eldorado, il a les 6 bons numéros plus le complémentaire
Il jure dur comme fer
Et sa voix se perd dans l’écho 
Et sa voix se perd dans l’écho 
Et sa voix se perd dans l’écho
gif animé mamie qui a les bras qui tombent
Promesse, et désillution d'un président peu économe en paroles ,
celles qui ressemblent à "des serments d'ivrogne" comme dit le dicton!
du vent c'est ce que je pense!
des mots toujours des mots sans honorer leurs promesses
ce texte de Francis Cabrel  si bien chanté , qui nous fait sourire,
 il reflète pourtant cette triste réalité
puisqu..'un petit coup de G.......  fait du bien
   j'en prends la liberté (d'expression)
Le travail n'est pas récompensé, puisqu'on nous démunit de plus en plus ...
on n'est pas des pigeons ni des moutons quand même! 
je crains la retraite....
Aura t'on de quoi survivre?
après toutes ces années de durs labeurs
Serons nous récompensés après avoir rempli les caisses de L'Etat?
Notre sueur au travail est-elle aussi partagée?
J'en doute....

DSC07222

 

Posté par westieland-Beny à 10:47 - - Permalien [#]