TOUT EST DIT. . .

 

 

Voir l'image sur Twitter

Permalien de l'image intégrée

Voir l'image sur Twitter

Permalien de l'image intégrée

 

Rob Tornoe, du Philadelphia Inquirer aux États-Unis,

     a également partagé son effroi:

«Encore mortifié après le décès de nos collègues dessinateurs,

    mais la liberté d'expression gagnera toujours.»